norme iata

La norme IATA

La Norme IATA :

Le transport aérien des animaux de compagnie est régi par des règles. C’est la norme IATA qui permet de sécuriser les voyages de nos chiens et chats.

Il est important de savoir que l’organisation IATA ne délivre pas de certification, bien que certains fabricants proclament leur cages certifiés. Méfiez-vous!
Il est donc important de connaitre les rudiments de cette norme pour s’assurer de la validité de la cage.

En bref :

Premièrement, le conteneur (la cage de transport) doit être adapté à la taille et à la race de l’animal. En plus de la norme IATA, les compagnies aériennes peuvent refuser certaines espèces ou certaines cages. La caisse doit être solide et rigide, l’animal ne doit pas pouvoir l’ouvrir de quelque manière que ce soit.

Les matériaux de la caisse ne doivent pas être toxique (le bois traité chimiquement est interdit). L’habitacle doit être propre et étanche et doit empêcher les risques de blessure pour l’animal. La caisse de transport devra permettre au personnel de l’aéroport de pouvoir remplir les gamelles d’eau ou de nourritures par l’extérieur.

Taille et race :

Selon la taille et la race de votre chien ou chat, vous devrez adapté la taille de la caisse. Les vendeurs proposent plusieurs taille ( T1, T2, T3, T4, T5, T6,…), il est important de s’assurer que votre animal est dans une cage adaptée. Il doit avoir la possibilité de se mettre en position de repos facilement.

Voici une image tirée de la norme IATA qui résume comment mesure la taille nécessaire de la caisse en fonction de votre animal.

 

Vous pouvez transporter plusieurs animaux dans la même caisse mais il y a certaines règles à respecter que vous retrouverez sur l’échantillon gratuit en ligne disponible sur le site IATA.

Matériaux et solidité :

La caisse de transport devra être lisse à l’intérieur, avec un fond étanche qui permettra de recueillir les liquides et saletés. Certains matériaux toxiques sont interdits comme les bois traités chimiquement. L’animal ne doit pas pouvoir sortir ses pattes ou son museau de la cage. Il ne doit pas pouvoir dégrader la cage de transport ni pouvoir l’ouvrir. Vérifiez toujours que l’intérieur de la cage ne comporte pas des objets ou des parois dangereux pour l’animal. Les matériaux doivent être solides et doivent permettre une certaine aération.

Les systèmes de fermetures de la cage ne doivent pas être atteignables de l’intérieur. Le plafond de la caisse peut être aéré lui aussi, l’inconvénient d’un plafond ouvert est qu’il permet à l’eau de s’infiltrer en cas de pluie.

Étiquetage :

Votre cage doit être étiquetée en fonction de l’animal à l’intérieur, précisant le transport d’un animal vivant. De plus, une étiquette permettra au personnel de savoir où se situe le haut et le bas de la caisse, même si cela semble évident. Cette étiquette devra être visible sur minimum deux cotés de la cage.

étiquettes nécessaires au transport d'animaux

Interdiction :

Des interdictions sont importantes à connaître, voici les interdictions principales :

  • Les femelles en gestation.
  • Les femelles durant leurs chaleurs.
  • Les petits non sevrés (accompagnés ou non de leur mère).
  • Les chiots ou chatons de moins de huit semaines.
  • Les chats ou chiens ayant mis bas une semaine auparavant.

Voici quelques recommandations :

  • Les animaux peuvent garder leurs laisses et harnais afin de faciliter les transports et ne pas désorienter l’animal.
  • Il est conseillé de laisser à disposition de l’animal un objet rassurant qu’il aurait l’habitude de garder près de lui (couverture, jouet, peluche,…).
  • Si vous transportez plusieurs jeunes animaux dans la même caisse, ils doivent être de la même portée. Si dans la portée certains animaux ont tendance à se disputer ou mal s’entendre, il est recommandé de les séparer si possible pour éviter les comportements dangereux liés au stress. Il arrive que dans des fratries un animal soit désigner comme souffre douleur, l’animal en question doit pour sa sécurité être séparé de ses frères et soeurs.

Soins et chargement :

Les soins apportés aux animaux avant les voyages sont très réglementés et il sera primordiale de vous renseigner auprès de votre vétérinaire.

La norme IATA interdit de faire voyager des animaux sous sédatifs ou calmants, les conditions de voyages peuvent provoquer des crises cardiaques ou des problèmes de pression sanguine avec les médicaments et l’atmosphère du vol.

Les chiens ou chats à museau aplati sont en général soit interdits ou limités dans les transports aériens. En effet, ce sont des espèces aux capacités respiratoires diminuées. La norme IATA oblige à la caisse d’être 10% plus grande que la taille habituelle, mais certaines compagnies interdisent tout de même leur transport à cause de leur santé fragile. Certaines espèces ne peuvent résister à des variations de températures de plus de 10C° et donc ne peuvent pas supporter un trajet en avion.

Nourriture et eau :

La cage doit comporter des gamelles pour l’eau et éventuellement la nourriture de votre chien ou chat. Mais il est interdit de les remplir. Si une demande écrite est formulée, le personnel pourra être autorisé à nourrir votre animal avec des aliments que vous fournirez. Si les trajets durent, le personnel a le droit d’abreuver ou de nourrir votre animal. C’est pourquoi la caisse devra comporter des ouvertures pour faciliter le remplissage des gamelles.

Mesures préalables au voyage :

  • Assurez-vous avec le poids et la taille de votre animal que la cage est bien adaptée grâce au guide trouvé plus haut.
  • La cage comporte des barres d’espacements sur les faces extérieures de la caisse permettant d’éviter lors des transports en soute d’être collée à d’autres surfaces et d’obstruer les aérations nécessaires à la respiration de l’animal.
  • Des plots de surélévation sont disposés sur la caisse si elle pèse (animal compris) plus de 60 kg, afin de rendre possible le déplacement par transpalette.
  • Les étiquettes « This Way up » indiquant le haut de la caisse et « Live Animal » pour indiquer le transport d’animaux vivants sont bien disposées et visibles sur les côtés de la cage.
  • Une étiquette indique le nom, adresse, numéro de téléphone de l’expéditeur en cas de perte de la caisse.
  • Un abreuvoir et une gamelle vide doivent être accessible de l’extérieur de la cage.
  • La nourriture doit être fournie par vos soins et est disponible dans la cage pour le personnel.
  • Une copie de vos indications pour nourrir et abreuver l’animal doit être disponible sur la caisse.
  • Si des médicaments doivent être donnés, vous devez les disposer dans la cage ainsi que les accompagner d’une copie des indications médicales.

Bons voyages – L’équipe PITA

Posté dans :
Tags :